MAP TO MANIFESTIVAL:

http://mondepasrond.files.wordpress.com/2013/05/openstreetmap.jpg

Posted in Uncategorized | Leave a comment

MANIFESTATION SOLIDAIRE DEVANT LE CENTRE FERME FINDEL

MANIFESTATION SOLIDAIRE DEVANT LE CENTRE FERME FINDEL

FR: Imaginons un monde où la liberté de mouvement d’une personne n’est pas proportionnelle au PIB de son pays d’origine, ni aux coordonnées de son lieu de naissance ni au taux de mélanine de sa peau. Un monde où les hommes ne sont pas punis pour le simple fait d’avoir franchi une frontière. Un monde où les hommes ne sont pas considérés comme des objets et désignés « illégaux » par des politiques d’Etats inhumaines qui les poussent à tomber dans le piège de l’exploitation ou du trafic d’êtres humains. Imaginons un monde entièrement rond au lieu d’une planète déstructurée hérissée de barrières qui ne laissent passer que ceux qui détiennent les « bons » papiers.
Nous souhaitons célébrer notre espoir en ce monde sans frontières avec le langage le plus universel qui soit, à savoir, la musique. Samedi 29 Juin nous organisons un manifestival, une manifestation festive, solidaire et non violente devant le premier centre fermé luxembourgeois situé en face de l’aéroport du Findel à laquelle vous êtes tous cordialement invités. Il y aura des concerts, des stands d’informations ainsi qu’un atelier créatif pour les enfants. Vous pourrez également boire et vous restaurer. Notre objectif est de célébrer notre diversité et d’envoyer un message positif en faveur d’une société plus juste et plus solidaire, respectueuse de la dignité humaine et du droit à la libre-circulation des personnes. Faites de la musique, pas des centres fermés ! Rejoignez-nous le 29 Juin au Findel !
——————————————————————-
D: Stellen wir uns eine Welt vor in welcher die Bewegungsfreiheit eines Menschen nicht proportional zum Bruttoinhaltsprodukt seines Herkunftslandes, zu den Koordinaten seines Geburtsortes oder zum Melaningehalt seiner Haut ist. Eine Welt in welcher Menschen nicht wegen des Überschreitens staatlicher Grenzen bestraft werden. Eine Welt in der Menschen nicht wie Objekte behandelt werden und wegen der Kriminalisierungspolitik der Nationalstaaten und suprastaatlicher Institutionen Opfer von Menschenhandel und Ausbeutung werden. Stellen wir uns eine schrankenlose Welt vor anstelle eines immer mehr eingegrenzten Planeten dessen Barrieren entsprechend des jeweiligen Herkunftslandes mit unterschiedlich « wertvollen » Ausweispapieren mehr oder weniger leicht zu überwinden sind.
Wir möchten diese Hoffnung nach einer grenzenlosen Welt nicht nur mit Worten ausdrücken sondern auch mit der, möglicherweise universellsten, Sprache überhaupt : der Musik. Am Samstag, den 29.Juni organisieren wir ein PROTESTIVAL, also eine festliche, gewaltfreie Solidaritäts-Demo vor dem ersten luxemburger Abschiebezentrum nahe des Flughafens Findel zu der alle eingeladen sind. Neben Konzerten, gibt es Info-Stände und ein Kreativ-Atelier für Kinder. Auch für Essen und Trinken ist gesorgt.Unser Ziel ist es Bewusstsein zu stärken, unsere Diversität zu feiern und eine positive Botschaft für mehr Menschenwürde, Lockerung des EU-Grenzregimes und globale Menschenrechte und Bewegungsfreiheit für alle auszusenden. Make music, not detention camps ! Bis zum 29.Juni. Wir sehen uns…

Keen ass illegal / Personne n’est illégal – Campagne contre le centre fermé au Findel

Image | Posted on by | 1 Comment

Présentation LE MONDE N’EST PAS ROND – 17.3.13

Présentation du journal artistique LE MONDE N’EST PAS ROND
dimanche 17 mars, 14h
Festival des Migrations
Luxexpo, salle 3

LE MONDE N’EST PAS ROND, journal artistique international basé au Luxembourg, explore les réalités contemporaines de la migration au Luxembourg et ailleurs, à travers la publication d’articles, art et illustration, photographie, prose et poésie.

Publié par le groupe activiste indépendant Keen ass illegal / Personne n’est illégal – Campagne contre le centre fermé au Findel
en association avec Passaport Project
remerciements spéciaux à Migreurop et Immigrant Movement International

Artistes et écrivains de 19 pays
En 4 langues – Français, English, Deutsch, Lëtzebuergesch

Edité par Antoine Cassar
Concept & Infographie de Marco Scerri

Articles:
Paola Cairo, Antoine Cassar, Els Duran & Evelien Vehof, Claude Frentz, Camilo Godoy, Paulo Lobo, Wilson Mikail, Nathalie Oberweis, Carole Reckinger & Gilles Reckinger, Sandie Richard

Art & illustration:
María Bueno, Luigi Camarilla, Chandre, José Manuel de la Guerra, Camilo Godoy, Karen Hibbard, Helga Portanier, Olivier Potozec ‘Sader’, Joseph Scerri

Photographie:
Tim Battin, Patrick Galbats, Sheila Juan Franco, Lisa Kohl, Paulo Lobo, Leon Megušar, Carole Reckinger & Gilles Reckinger, Marco Scerri

Prose:
Francis Kirps, Arndt Kremer, Stefan Kunzmann, Nikola Madžirov, Alex Vella Gera

Poésie:
Jean-Paul Borg, Valerio Cruciani, Mireille Cukier-Jakubowicz, Lisa Kohl, Miriam R. Krüger, Björn Kuhligk, Agnes Marton, Immanuel Mifsud, Tom Nisse, Jean Portante, Miguel Velayos

Carte des principaux lieux de détention en Europe et au-delà de ses frontières: Migreurop
Manifeste des Migrants: Immigrant Movement International

Traductions:
Raïssa Budde, Enzo Caponera, Antoine Cassar, Remo Ceccarelli, Elizabeth Grech, Francis Kirps, Christine Schmit

LE MONDE N’EST PAS ROND sera en vente (€3) lors de la présentation, et pendant tout le Festival des Migrations sur les stands de Keen ass illegal / Personne n’est illégal, Queesch Mag, Stand de livres de Malte, et d’autres, et plus tard en ligne (amazon.fr, play.com, etc.).

Facebook event page

http://cargocollective.com/mondepasrond

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Projection du film « Wadim », suivie d’une discussion / Vorführung des Dokumentarfilms „Wadim“, mit anschliessender Diskussionsrunde

 Lu 28.01  18h30  CarréRotondes                                                          

Au sujet du film / Zur Handlung des Filmes

FR   Encore enfant, Wadim doit quitter précipitamment la Lettonie pour venir se réfugier en Allemagne avec ses parents. Le petit Wadim grandit à Hambourg où il fréquente l’école et se sent parfaitement intégré. Après des démarches administratives, ses parents n’obtiennent qu’une autorisation provisoire de rester en Allemagne. Cette situation précaire va perdurer pendant des années, affectant la santé mentale des parents. Un beau jour, la prolongation de séjour est refusée et un avis d’expulsion est prononcé à leur encontre. Wadim, alors âgé de 18 ans est déporté seul en Lettonie, un pays dont il se souvient à peine. Pendant cinq ans il va errer à travers l’Europe à la recherche d’une nouvelle patrie, à Riga, en France, en Belgique et en Suisse… Finalement, après une énième tentative d’intégration, épuisé et désespéré, il finit par se suicider.
Le documentaire «Wadim» illustre à quel point les gens doivent lutter pour acquérir le droit d’asile en Europe. La rigidité des lois concernant le droit d’asile ou de résidence et l’aspect inhumain de la bureaucratie sont mis en évidence. Des questions, très actuelles s’imposent: Qu’est devenue la notion de droit d’asile? Quels sont les mécanismes qui précipitent inexorablement les migrants vers l’exclusion? Existe-t-il des alternatives à la mise en détention ? Ces questions sont d’autant plus importantes que le Luxembourg a ouvert l’an passé un Centre Fermé destiné à détenir des migrants avant de procéder à leur expulsion. C’est autour de ces enjeux que nous invitons les différents acteurs de la politique des réfugiés, et tous les spectateurs à prendre la parole et à s’engager dans une discussion ouverte sur le sujet.

DE   Wadim flüchtet als Kind mit seinen Eltern nach Hamburg. Hier wuchs er auf und war bestens integriert. Die Behörden erteilen seinen Eltern immer wieder nur einen „Duldungsstatus“ und die jahrelang unsichere Familiensituation macht die Eltern psychisch krank. Als die Abschiebung gesetzlich verordnet wird ist Wadim gerade 18 Jahre alt und wird alleine nach Lettland gebracht –ein Land an das er sich kaum erinnern konnte. Fünf Jahre suchte er in Riga, Frankreich, Belgien, und der Schweiz nach einem neuen Zuhause. Nach der Verkündung einer erneuten Abschiebung ist Wadim dermaßen verzweifelt und hoffnungslos, dass er sich schließlich das Leben nimmt.
Der Dokumentarfilm „Wadim“ zeigt wie sehr Menschen kämpfen müssen, um in Europa eine Zuflucht gewährt zu bekommen. Dabei wird auch das starre Gerüst von Aufenthaltsrecht und Bürokratie, in dem der Einzelne nicht zählt, hinterfragt. Hochaktuelle Fragen werden aufgeworfen: Was ist Heimat? Darf man sie jemandem per Gesetz wegnehmen? Welche Mechanismen drängen Flüchtlinge in die soziale Ausgrenzung? 
Auch in Luxemburg sind diese Fragen von äußerster Dringlichkeit, vor allem seit im Juli 2011 das erste Abschiebegefängnis eröffnet wurde. Deshalb laden wir ein und geben den verschiedenen Akteuren in der Flüchtlingspolitik, wie auch den Zuschauern das Wort um eine Diskussionsplattform zu schaffen.

http://rotondes.lu/agenda/details/event/non-au-centre-ferme-du-findel/

Trailer: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sUAZPjBZgLI

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le 18 Décembre 2012 : à la mémoire du Migrant Inconnu – Communiqué de presse du groupe « Keen ass illegal/Campagne contre le centre fermé au Findel »

A l’occasion de la journée internationale des migrants, nos voix s’élèvent à la mémoire du migrant inconnu, victime parmi tant d’autres d’une politique européenne de plus en plus xénophobe. Car il s’agit d’une véritable guerre, que depuis près d’une vingtaine d’années l’Europe a décidé de mener à l’encontre de milliers de migrants. Peut-on ignorer que la stratégie homicide de fermeture des frontières des Etats de l’UE a déjà provoqué la mort de 13 000 personnes entre 1988 et 2012 dans la seule Méditerranée? A cette stratégie meurtrière s’ajoutent des dispositifs destinés à restreindre les mouvements des étrangers, à les contrôler, voire à les priver de liberté. Selon le réseau Migreurope près de 420 lieux d’enfermements de migrants sans titre de séjour ont été recensés dans l’Union européenne et plusieurs pays voisins pour l’année 2012.

Placés en détention dans des structures de type carcéral (grillages, portes électroniques, caméras de surveillance, cellules d’isolement) des centaines de milliers de personnes vivent ainsi dans un sentiment d’insécurité permanent. Un an et demi après l’ouverture du premier centre de rétention au Luxembourg Campagne contre le centre fermé au Findel continue à dénoncer l’enfermement des migrants et à lutter pour la libre-circulation de ces derniers. Bien que des acteurs de la société civile tels que la CCDH et le collectif réfugié aient interpellé le gouvernement sur le danger d’un recours systématisé à la mise en détention, la politique de mise à l’écart des étrangers continue au Luxembourg. Et ce malgré que des études ont prouvé l’impact particulièrement néfaste de la détention sur les migrants tant sur le plan physique que psychique, et que son effet dissuasif est très loin d’être démontré comme le constate le Réseau Européen des Migrations dans son étude de 2011 sur la migration irrégulière au Luxembourg : « Finalement, des mesures peuvent être mises en place pour contrer la migration irrégulière, cependant aucune de ces mesures ne sera suffisante pour faire face à la détermination de celles et ceux qui souhaitent voire sont obligés de quitter leur pays d’origine. » Faut-il alors persévérer dans une politique d’enfermement extrêmement coûteuse pour l’ensemble de la collectivité alors que des alternatives plus respectueuses des droits fondamentaux de la personne et moins onéreuses existent dans certains pays ? Aujourd’hui comme hier, nous nous opposons à l’existence des camps d’étrangers au Luxembourg. Nous nous opposons aussi à la violence d’état qui est régulièrement utilisée lors des expulsions. Nous demandons à ce que soient étudiées et mises en place dans les plus brefs délais des alternatives positives à ces pratiques inhumaines et inacceptables.

En prenant part à la campagne de l’Immigrant International Mouvement, Campagne contre le centre fermé entend protester contre le durcissement des conditions de détention des réfugiés qui est en passe d’être ancré dans la législation européenne. Ensemble nous proclamons l’article suivant du Manifeste des migrants : « Nous comprenons que les migrants et non-migrants sont interconnectés. Quand les droits des migrants sont rejetés les droits des citoyens sont en danger. La dignité n’a pas de nationalité et la solidarité est notre richesse. Manifeste des migrants, art10 »

LA SOLIDARITE N’A PAS DE FRONTIERE ! KEEN ASS ILLEGAL !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

PROCHAINE RÉUNION

Samedi, le 8.12. à 12h au Café Alfa (enface de la gare). Soyez les bienvenus!

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Prochaine réunion de la Campagne contre le centre fermé au Findel – samedi 27 octobre à 12h, dans le bar de l’hôtel Alfa (en face de la gare centrale de Lux ville). Tout le monde est bienvenu.

Aside | Posted on by | Leave a comment